Reconnaissance Frauduleuse - Une tragédie coloniale - de Gérard Noiriel

Rejetée par son village et répudiée par son époux parce que son fils, Cù Lun, « a le teint d’un Blanc », Châu mendie dans les rues de Saïgon, quand elle rencontre Marianne, une jeune femme eurasienne mariée à un juge de la ville. Marianne aide Châu à sortir de la déchéance, en obtenant la citoyenneté française pour son fils grâce à un certificat médical, prouvant qu’il est de « race française ». Mais peu de temps après, le Viet Minh proclame l’indépendance du Viet Nam. Cù Lun, devenu Jules Léon, « français par la race », comme l’indiquent ses papiers d’identité, est alors dénoncé comme un « traître à sa patrie ». Rapatrié en France, « l’enfant sans père » est définitivement séparé de sa mère. Désormais orphelin dans un pays dont il ne connaît pas la langue et qui ne le considérera jamais comme un « vrai » Français, Cù Lun, dit Jules Léon, finira sa vie dans un camp de réfugiés.

Cette fable a été écrite pour rappeler le destin tragique de ces « Français par la race » dont certains vivent encore aujourd’hui dans le camp de Saint Livrade (Lot), camp que les bulldozers sont en train de détruire dans l’indifférence générale.

Au-delà de cet enjeu mémoriel, l’auteur a voulu renouer avec la grande tradition du théâtre épique. Le détour par l’histoire permet de prendre du recul pour poser plus sereinement des questions qui sont au cœur de notre actualité, que ce soit sur l’usage des tests ADN, sur « l’intégration » des immigrés, ou sur le « modèle républicain ». Mais la portée de cette fable dépasse le contexte politique et social de la France d’aujourd’hui. En présentant la colonisation comme une immense scène tragique peuplée de personnages hantés par la nécessité de se justifier d’exister, ce texte, aux accents pascaliens, nous interpelle directement : pourquoi avons-nous donc tant besoin de la reconnaissance des autres ?

 

L'auteur:

Gérard Noiriel est historien, spécialiste de la colonisation et de l’immigration. Il a fondé le collectif DAJA (http://daja94.free.fr), afin de rapprocher les universitaires et les professionnels du spectacle vivant. « Reconnaissance frauduleuse » a bénéficié du soutien de ce collectif d’écriture.

Gérard Noiriel est également directeur d'études à l'EHESS, a publié de nombreux livres sur l'histoire de l'immigration en France ainsi que plusieurs documentaires et pièces de théâtre. Il est notamment l'auteur de la pièce "Chocolat Blues" qui a inspiré le film Chocolat de Roschdy Zem.

 

Aux éditions Daja

Prix 10€

livre et frais de port

Vous pouvez aussi nous régler par virement si vous le désirez. Pour tout renseignement ou question, n'hésitez pas à nous joindre au 01.49.59.93.69 ou par mail à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.